Mobilisons-nous pour l’opération We Love Prema 2016 !

Quand on a la chance de mener une grossesse jusqu’à son terme, on passe certes, par des moments de doutes plus ou moins forts concernant son déroulement et/ou l’accouchement mais on s’épargne l’angoisse induite par une naissance prématurée.

We Love Prema 2016 CoverFB

La prématurité en quelques chiffres

Chaque année, près de 60 000 enfants naissent prématurément, c’est-à-dire avant le terme de 37 semaines d’aménorrhée, soit environ 8 mois de grossesse révolus.

Ce sont donc de nombreux parents qui doivent faire face à une naissance souvent imprévue, pas ou du moins pas aussi bien préparée que pour une naissance à terme (les cours de préparation à l’accouchement se déroulant durant le 3ème trimestre de grossesse) et se retrouvent plongés dans l’univers hospitalier des services de néonatalogie.

Avant 32 semaines d’aménorrhée, l’accouchement et la prise en charge du bébé devra se faire dans une maternité de niveau 3 (à Nantes, l’hôpital mère-enfant) qui dispose un service de réanimation néonatale. Ensuite, jusqu’à 37 semaines d’aménorrhée, les maternités de niveau 2 (comme la Polyclinique de l’Atlantique ou la clinique Jules Verne) peuvent accueillir les bébés prématurés.

L’accompagnement des parents, une nécessité

Si avec le temps, l’approche de la prématurité a changé (avec la généralisation de la pratique du peau à peau, l’encouragement de l’allaitement maternel et la multiplication des unités Kangourou), l’accompagnement des parents par les professionnels de santé et par leurs proches (famille et amis) doit continuer de progresser.

Dans les couveuses, n’oublions pas que ce sont de courageux petits bébés qui se battent pour chaque jour gagner en autonomie (et oui, déjà), qu’elle soit respiratoire, alimentaire…

Bien sûr, il n’est pas forcément facile de savoir comment soutenir et accompagner les familles touchées par cette épreuve. C’est pourquoi des associations comme SOS Préma existent et qu’elles organisent régulièrement des actions de sensibilisation à cette cause qui, malheureusement, peut toucher chacun d’entre nous.

We Love Prema, un symbole pour soutenir les familles

En 2016, Mont-Roucous, en partenariat avec Vertbaudet, a donc relancé l’opération We Love Prema au profit de l’association SOS Préma et de tous les bébés nés un peu trop tôt.

Cette opération nationale consiste en la collecte de bodies (taille préma, naissance ou 1 mois) qui seront customisés par des blogueuses du monde de la puériculture et de la maternité avant d’être offerts aux familles au sein des services de néonatalogie.

Parce qu’après un combat parfois de plusieurs semaines, avec des tubes, des sondes et des monitorings dans tous les sens, pouvoir habiller son bébé avec son premier vêtement, c’est tout un symbole…

We Love Prema

A Nantes, plusieurs urnes de collecte vont très prochainement être installées afin de collecter les bodies que vous voudrez bien offrir à SOS Préma.

Cette année encore, Les Petits Nantais s’associent à cette opération et vous proposent de suivre les actualités de la collecte via leur page facebook. N’hésitez pas à vous y abonner pour être tenu informés des prochains points et jours de collecte.

Merci par avance pour votre mobilisation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *